Imprimer

Exercice 11

proposé par notre collègue Jean Bungert

 

Dans les grandes entreprises, l’open-space a eu son heure de gloire. Malgré ses avantages, trop nombreux pour que je les énumère ici, on peut constater aujourd’hui, sauf exception, une certaine désaffectation. Il souffre en effet d’une faiblesse congénitale, donc rédhibitoire, vis à vis d’un virus !  Virus non létal, certes, sauf en littérature, mais il est impossible d’en mettre au point le vaccin : dans sa forme latente, d’après Rabelais, il est le propre de l’homme. Inguérissable malgré les analyses de son ADN par Bergson, il se révèle terriblement contagieux dans sa forme active. Je veux parler ici du FOU RIRE.

Il se transmet de bouche à oreille par expectoration d’éclats. Dans la disposition classique d’un open-space tel qu’indiquée ci-dessous, on constate qu’en moyenne, pour un travailleur T, il suffit que deux de ses voisins collatéraux A, B, C ou D soient atteints, pour que le malheureux se retrouve tordu ou plié en deux ... Par contre, dieu merci, les rires en coin en 1,2,3 et 4 ne se propagent pas.

1

A

2

D

T

B

4

C

3

Pour un open space donné, on peut donc craindre qu’un nombre minimum, donc critique, d’éléments, initialement contaminés et bien répartis, suffise  pour que rapidement la totalité de l’équipe présente se roule par terre, au grand dommage de la productivité.

Pour vous en convaincre, je vous propose de calculer ce nombre critique pour un open space comportant 64 emplacements disposés sur 8 lignes et 8 colonnes.

Sans rire, la solution est simplissime et ne demande aucun calcul. Rappelez-vous que c’est en faisant le tour d’un problème qu’on le recentre.

NB : Ce problème a été proposé, sous la forme plus académique d‘un échiquier, dans la rubrique « Affaire de Logique » du Monde, en hommage à John CONWAY, brillant mathématicien britannique, décédé le 11.04.2020, à Princeton du COVID 19.

 

icone eureka1   solution : cliquez à gauche ! (publication le 28/07/2020)

les solutions ne sont accessibles qu'en étant connecté à l'espace privé "adhérent"

Affichages : 0