bandeau 3

LISTE DES ARTICLES PUBLIES (les articles sont affichés après la liste)

Voir l'album photos icone pdf

Compte-rendu de la sortie à Brocas (09/10/2008)

Robert Granet20081009 brocas img000

20081009 brocas panoramique2Étang de Brocas

Peu nombreux étaient ceux d’entre nous qui connaissaient la vieille tradition sidérurgiste des Landes. En cette superbe20081009 brocas img01Haut-fourneau matinée ensoleillée, ce sont nos amis Pierre-Yves et Josette Meunier qui nous ont fait découvrir cet élément du patrimoine local du 19e siècle.

Dans le village de Brocas, dominant un étang, la tour de pierre, que l’on pourrait prendre pour un vieux silo, est en fait l’ancien haut-fourneau de la fonderie et de la forge du pays. La présence simultanée d’un minerai de fer, de charbon de bois, et d’une chute d’eau, avait conduit à établir une industrie qui, partant du minerai, allait jusqu’à l’élaboration d’objets utilitaires ou artistiques, coulés ou forgés. La visite du musée commentée par les « sauveteurs » du lieu permettait de découvrir les techniques employées, de nombreux outils et une belle collection de pièces en fonte.

20081009 brocas img02L’église du village avait déjà largement sonné midi quand nous sommes arrivés à la Ganaderia de Malabat. Pour les non « aficionados », précisons qu’il s’agit d’un élevage de taureaux de combat. Les célèbres vachettes landaises sont les mères de ces superbes animaux, bien que la spécialisation étant de mise, les vaches ou bien font des petits ou bien des courses landaises. Là, en l’occurrence, l’objet de l’élevage est de fournir des novillos (3 ans) aux corridas à l’espagnole pour futurs matadors.

Notre hôte eu bien du mal à faire approcher ces sauvages animaux, heureusement leur appétit et notre patience ont eu raison de leurs craintes. Nous avons donc pu les admirer de près, avec la décontraction que nous procurait une solide barrière.

Si les taureaux avaient de l‘appétit, à ce moment là, c’était loin d’être le cas pour nous. Nous sortions d’un repas landais mémorable autant par le qualité (et la quantité….) que par l’ambiance festive. Les plats qui se succédaient, les refrains repris en chœur, les danses du genre Paquito Chocolatero nous ont transportés au milieu des fêtes de Dax, de Mont de Marsan ou de Bayonne.

Il n’est pas toujours besoin d’aller très loin pour voyager.

20081009 brocas panoramique3